Messages et articles de xo
page 1/ 207 


xo
2976 messages
81 articles
 

 Village

22.10.2016 - 17h56  

Attaque DDoS massive 21/10/16



source: thehackernews.com

Comment une armée de millions d'appareils piraté on presque brisé Internet aujourd'hui.

Les cyber-attaques sont le pire cauchemar des entreprises, et le déni de service distribué (DDoS) est l'une des attaques qui causent les dommages les plus massif aux systèmes informatiques.

Récemment, Internet a connu l'une des plus grande attaque DDoS (de plus de 1 Tbit) contre un fournisseur d'hébergement basé en France, OVH, et aujourd'hui, la dernière victime d'une de ces attaques n'est autre que le fournisseur de DNS "Dyn".

Une panne soudaine de sites et services populaires, y compris Twitter, SoundCloud, Spotify et Shopify, pour de nombreux utilisateurs, et est à l'origine tollé en ligne. La cause en est une attaque DDoS contre le populaire fournisseur de services (DNS) Dyn, selon un post sur YCombinator.

Les DNS agissent comme référence faisant autorité pour les noms de domaine de mappage des adresses IP. En d'autres termes, le DNS est tout simplement le répertoire téléphonique d'un Internet qui résout les adresses IP en textes lisibles par l'homme, comme thehackernews.com. (au lieu de 104.28.10.26)

Dyn DNS est utilisé par de nombreux sites et services, y compris Twitter, Spotify, SaneBox, Reddit, Box, Github, Zoho CRM, PayPal, Airbnb, Freshbooks, Wired.com, Pinterest, Heroku et Vox Media.

Tous ces sites et services sont informé avoir connu des pannes et des temps d'arrêt partiels ou complets.



Selon Dyndns, le DDOS a commencé à 11:10 UTC et affecte principalement ses clients dans la côte Est des États-Unis.

«Nous sommes conscients de l'interruption de service continu de notre réseau de DNS. Pour plus d'information, visitez notre page d'état," Dyn twitter.

Pour le moment, rien est certain sur l'origine de l'attaque DDoS, mais l'entreprise indique que ces ingénieurs travaillent pour le moment au rétablissement du service.

Voici le communiqué publié par Dyn sur son site Internet:

"Cette attaque impact principalement les États-Unis et a des répercussions sur les clients DNS gérés dans cette région. Nos ingénieurs continuent de travailler sur le rétablissement du service.

À partir de 11h10 UTC le 21/10/16 nous avons commencé à surveiller et à atténuer une attaque DDoS contre notre infrastructure DNS. Certains clients peuvent avoir accru la latence de requête DNS et la propagation de la zone retardée pendant ce temps. Les mises à jour seront affichées à titre d'information des qu'elles seront disponibles.

Les clients ayant des questions ou des préoccupations sont encouragés à contacter notre équipe de support technique."


xo
2976 messages
81 articles
 

 Village / Où allons-nous ? / Diplomatie Française

17.10.2016 - 21h01  

Conflit mondial autour d'un gazoduc



source: businessbourse.com

"Mais que veut et que cherche tout ce petit Monde ?, ... Irak, Syrie, Libye, Yémen, Turquie, Qatar, Arabie Saoudite, Russie, États-Unis, Ukraine, Europe et, enfin, la France."

[...]

"Cela débute en 1971. Dans le golfe persique, une immense poche de gaz est découverte qui couvre 20% des réserves naturelles du monde."

[...]

"2007, l'Irak étant en guerre, comme on le sait, les Qataris et les Saoudiens n'ont eu comme seule ressource que de proposer à Bachar El Assad de construire ce gazoduc en Syrie."

[...]

"Allié des Russes, El Assad a refusé ce partenariat qui allait forcément priver la Russie de son énorme atout stratégique et énergétique contre l'Europe.

Le Qatar et l'Arabie saoudite décidèrent donc, par rétorsion, de consacrer quelques milliards à la création de milices terroristes en Syrie, dans l'objectif d'aboutir à la destitution de Bachar El Assad, et dans l'éventualité que son successeur, très probablement un islamiste, accepterait comme seule obligation de sa prise de pouvoir, la construction de ce gazoduc.

Ainsi ces deux pays arabes ont financé très largement Al Nosra, branche d'Al Qaïda en Syrie, et la guerre civile a éclaté."

[...]

"Ce que n'avait pas prévu ni le Qatar ni l'Arabie saoudite, c'est que ce qui ne devait être qu'une guérilla qui, au début, a été très défavorable au régime de Bachar El Assad, allait faire naître une énormité : l'État Islamique, le califat."

"Toutes ces guerres, ces centaines de milliers de morts, ces massacres, ces attentats, ces crimes, ce barbarisme, pour la construction d'un gazoduc qui ne verra jamais le jour et dont on ne reparlera jamais plus."

© Manuel Gomez

page 1/ 207