Village / Qui sommes-nous ?
Signe des temps?

 


xo
2976 messages
81 articles
 


02.12.2012 - 02h11



Voici le ciel, tel qu'il apparaitra sur le plateau de Gizeh le 3 décembre 2012, une heure avant le lever du soleil en direction Est (110°), c'est à dire ce lundi matin très tôt, vers 7h en France.





L'idée que les sites mégalithiques, les cromlechs, les grands ensembles de pyramides soit des calendriers n'est pas nouvelle.

Un calendrier à pour objet de permettre aux humains de savoir se repérer dans les cycles. Les cycles journaliers nous semblent évident de par leur rapidité et nous n'avons pas besoin de calendrier pour nous rappeler que nous devons nous lever, aller manger, ou aller au travail.

Les cycles annuels ont besoin d'un calendrier pour indiquer les périodes de plantations, de récoltes, célébrations, mais la vision que nous avons en occident ne va pas beaucoup plus loin.

Au maximum on à le Christ il y a 2000 ans pour les Catholiques, 5773 ans avec la "création du monde" pour les Hébreux, et 1433 ans pour les Musulmans et la révélation de Mahomet. Ces calendriers n'indiquent que des cycles annuels répétés sans cesses, sur les mouvements de la lune ou des saisons terrestres, depuis une date initiale finalement très subjective.

Les Mayas étaient connues pour leur grand nombre de calendriers, et ils connaissaient la précession des équinoxes, ce qui semble finalement être une plus large conception des cycles que ces 3 religions réunies qui s'attardent plus à marquer au fer le début de croyances spirituelles et cosmogoniques imposées et des cycles rituels très limités et fonctionnels, que de phénomènes réellement importants de l'ordre des cycles cosmiques et terrestres impactant l'humanité sur le long terme.

Les calendriers ont toujours servi à indiquer des instants importants pour les hommes, et quoi de mieux qu'un calendrier céleste, basée sur la précession des équinoxes de 25800 ans (il y a 12 cycles ou signes astrologiques représentant les constellations de 2150 ans chacun), pour marquer des anniversaires, des époques importantes sur une large période?

Mais dans le cas présent, le calendrier est établi sur la position des planètes, donc je ne pense pas qu'il y ai de rapport avec le cycle de précession des équinoxes, puisque les planètes sont trop proche de nous et se déplacent trop vite avec le soleil pour être influencées par le mouvement de précession de la Terre. L'angle de précession ne changera que les heures d'observations, et la position de la voute céleste. Le schéma "Mercure, Venus, Saturne" lui reviendra plus régulièrement.D'après certaines sources (à vérifier), la durée de ce cycle serait de 2737 ans.

La dernière fois qu'est apparue la conjonction Mercure/Venus/saturne dans cette position précise sans tenir compte des autres planètes aurait donc eu lieu en -725 av jc.

Reste donc à savoir ce que "les bâtisseurs des pyramides" ont souhaité indiquer par cette conjonction planétaire particulière.



En parlant de cycles, l'objet céleste qui me parait le plus influant et proche de nous en matière d'ondulation vibratoires est notre Soleil, qui tenait d'ailleurs une bonne place dans le panthéon Egyptien avec Ra.

D'après un certain nombre d'observateurs astronomes et scientifiques, les cycles solaires pourrait être plus ou moins directement liés à la position des planètes.

Voici un extrait wikipedia de la page "Cycle solaires" :

"En liaison avec le cycle de 11 ans, existe un cycle de 22 ans qui concerne le champ magnétique solaire. En effet, les polarités de ce dernier s'inversent à chaque nouveau cycle de 11 ans. Un cycle de 179 ans peut être également mis en évidence en relation avec le cycle des planètes géantes gazeuses Jupiter et Saturne. Une théorie développée par Nelson (1951), Takahashi (1967), Bigg (1967)5, Wood (1968), Blizard (1969)7, Ambroz (1971), Grandpierre (1996) et Hung (2007) donne pour raison de ce cycle les « marées » solaires provoquées par les planètes du Système solaire, principalement Vénus, Terre, Mercure, Mars, Jupiter et Saturne. Ching-Cheh Hung, de la NASA, a mis en évidence une relation entre la position des planètes « productrices de marées » (tide-producing planets), Mercure, Vénus, Terre et Jupiter, et 25 tempêtes solaires parmi les 38 plus importantes de l'histoire (la probabilité qu'une telle association soit due au hasard serait de 0,039 %). Hung a également isolé un cycle de 11 ans décrit par le groupe Vénus-Terre-Jupiter correspondant au cycle des taches solaires.
Wolf a également remarqué un cycle de variation des maxima d'une période de 90 ans.
Pendant les années d'activité maximale, on constate une augmentation :
- du nombre de taches solaires et des sursauts solaires
- du rayonnement corpusculaire
- du rayonnement électromagnétique"
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cycle_solair


Il est donc envisageable qu'il existent des cycles solaires beaucoup plus longs en fréquence qui nécessitent l'utilisation de calendriers spécifiques.

Il est aussi possible que le cycle soit plus long que 2737 ans, et que d'autres éléments du site de Gizeh n'aient pas été décodé, par exemple la position des autres planètes comme Jupiter, ce qui augmenterai considérablement la durée entre 2 cycles.

Ce qui est sur c'est qu'en ce moment, Jupiter est également approximativement alignée à l'opposée de la terre.



Nous avons (avec un delta de +-40° d'arc par rapport au soleil) Saturne -> Soleil -> Mercure -> Venus -> Terre -> Jupiter qui sont en alignement, ou plutôt en légère courbe...

Es-ce que cette disposition peut avoir un impact particulier sur le soleil de manière cycliques? Difficile à dire... La date de -725 avant JC n'indique pas de problèmes notables en ce qui concerne un événement solaire d'ampleur. Mais si le cycle est plus long, car prenant en compte les autres planètes influentes comme Jupiter, cela expliquerai qu'il n'y ai rien eu de particulier en -725. Reste à calculer les orbites sur des périodes de temps suffisantes... Je n'ai pas le temps de le faire ce soir...

Après à chacun de voir comment interpréter cela et le degré de crédibilité de la chose. Cela semble tout de même intéressant à creuser et suffisamment rare pour être observé lundi matin!

EDIT (02/12/12 13h00) :

Je doute tout de même de l'importance de cet alignement et de son lien avec les pyramides. En effet, il n'est pas rare de constater un positionnement des astres de la sorte, si je remonte par exemple à la nuit du 21/11/12, voici la disposition de 2 de ces planètes avec l'étoile Spica :


Le 21/11/12


Le 03/10/12

Et avec la Lune :


Le 17/06/12 avec la lune


Je ne cherche pas plus, mais ce type de "forme" avec les planètes (et encore plus en prenant en compte les étoiles importantes et la lune) se matérialise assez souvent. Il est donc fort possible que cela ne soit qu'un événement certes jolie, mais n'ayant pas une grande signification par rapport au site de Gizeh.

  Divers